Le phénomène des poupées Waldorf

Les poupées Waldorf sont apparues avec Rudolf Steiner, un pédagogue qui a développé une philosophie (l’anthroposophie) et une pédagogie particulière. Il a inspiré énormément d’éducateurs et aujourd’hui on compte des milliers d’écoles Steiner Waldorf partout dans le monde, dont 25 en France en 2017.

 Le jardin d’enfants
Avant l’entrée dans le cycle primaire, on offre à l’enfant la possibilité de vivre des expériences multiples et riches à travers le jeu, les contes, les rondes, les mouvements, les rythmes, les couleurs, les sons, le chant auxquels il se lie par sa faculté d’imiter l’adulte. Cela favorise un développement harmonieux des facultés préliminaires (spatialisation, etc.) qui va permettre d’installer celles-ci avec plus de sécurité et de profondeur.

Les classes primaires
Les apprentissages proprement scolaires commencent à l’âge de sept ans environ. Un même professeur principal, assisté de professeurs spécialisés (langues, art, activités manuelles, sport), prend en charge une classe d’âge pendant toute la durée du cycle primaire. L’enseignement procède par images vivantes. L’enfant fait d’abord les choses avant de les aborder par l’abstraction.

Le secondaire
Disposant d’une meilleure maîtrise du principe de causalité, l’adolescent peut progresser maintenant vers l’abstraction et développer un jugement réellement autonome. Toutes les matières sont enseignées dans l’optique d’un éveil aux problèmes du monde actuel et à la responsabilité de l’homme en tant qu’acteur dans le monde. L’enseignement est confié à une équipe de professeurs spécialistes de leur discipline qui interviennent dans les différentes classes du collège et du lycée pour garantir la cohérence de l’accompagnement des élèves et de leur progression.

Cette pédagogie s’appuie sur des jeux et des jouets spécifiques, un peu comme dans la pédagogie Montessori mais avec un univers très poétique. Les elfes, la Nature, les saisons, y ont par exemple une place prédominante.

La poupée Waldorf n’est pas un objet froid et impersonnel fabriqué par une machine. La personne qui la réalise y apporte beaucoup d’attention et de soin, elle y met beaucoup d’amour, elle y met de la vie. Il faut beaucoup de temps pour fabriquer une poupée Waldorf, plus d’une vingtaine d’heures. Le soin apporté au choix des matériaux, des tissus, autant qu’à la confection, apporte à ces poupées une dimension affective forte, quasiment spirituelle. L’enfant le sent immédiatement et n’a pas le même rapport qu’avec une poupée fabriquée en usine par une machine.

Les poupées Waldorf stimulent l’imagination des enfants

Pour que l’imagination de l’enfant puisse s’épanouir, les traits de la poupée sont volontairement simples. Elle possède des petits yeux, une petite bouche, de manière à ce que l’enfant puisse y voir différents sentiments. Les membres sont simples, les mains et les pieds sont juste suggérés.

Réalisée à partir de matières naturelles (coton, laine), la poupée Waldorf est douce et chaude. Cela favorise l’attachement de l’enfant à sa poupée.

Fabriquée à la main, chaque poupée est ainsi unique. Elle a une histoire. L’adulte y dépose un peu de lui, l’enfant reçoit du lien. Attention toutefois, car on trouve aussi des poupées waldorf fabriquées de manière industrielle, qui ont ainsi perdu leur raison d’être et leur pouvoir bénéfique.

R. Steiner écrit que « l’enfant doit pouvoir exercer son imagination qui aspire à rencontrer quelque chose de mobile ». La poupée Waldorf a été créée par des pédagogues des écoles Steiner pour stimuler l’imagination de l’enfant. Elle lui apporte une image originelle non figée de l’humanité.

Toute l’imagination de l’enfant peut se développer, en même temps que croissent ses capacités à compléter ou à se représenter ce qui « manque » à la poupée.

« Les formes des poupées Waldorf ainsi que les jouets proposés aux enfants dans les jardins d’enfants Steiner-Waldorf, sont effectivement seulement suggérées et n’enferment pas l’imagination dans des contours précis.
L’enfant aura ainsi intérieurement une vie bien plus active qu’avec une « prétendue belle poupée aux contours rigides et achevés » (R. Steiner).

Les poupées Waldorf correspondent également aux différents stades de développement de l’enfant : la poupée est une image de l’être humain et lorsqu’il joue avec, l’enfant s’y identifie.

C’est le jouet qui éveille et anime le plus, dans l’imagination d’un être humain en développement, sa propre forme en devenir. C’est pourquoi dans l’entourage de l’enfant, les adultes prendront toujours soin de la poupée, la prendront avec des gestes tendres et enveloppants, comme lorsqu’ils prennent un enfant dans les bras avec douceur, grand respect et vénération », indique une éducatrice d’une école Steiner-Waldorf.

Un engouement très fort aux USA et en Allemagne

Si, en France, on connait encore assez peu les poupées Waldorf, il n’en est pas de même aux USA, en Allemagne ou en Suisse. Dans ces pays, la pédagogie Waldorf est très répandue et les jouets qui y sont associés également.

Si vous vous promenez aux alentours du lac de Constance, vous serez étonnés du nombre de boutiques qui proposent des jeux et jouets waldorf : jouets en bois, albums, poupées et vêtements de poupées, personnages et tableaux en tissus incarnant les saisons, des mandalas créatifs, des végétaux en laine, etc. Et si vous avez des amies américaines, la seule évocation de ces poupées provoquera un immense enthousiasme.

En France le mouvement en est encore à ses débuts mais gagne de l’ampleur année après année. La nécessité d’offrir à nos enfants des jouets non toxiques, ayant une valeur écologique et affective forte, se fait de plus en plus sentir.

Signe qui ne trompe pas, le nombre de groupes facebook dédiés aux fans de poupées waldorf : plus d’une trentaine, dans le monde entier, du Japon au Pérou.

A l’opposé de la poupée Barbie, stéréotypée et industrielle, la poupée Waldorf et ses accessoires séduisent des familles proches de la Nature, qui pratiquent une éducation bienveillante et attentive. En fibres naturelles voire bio (comme les nôtres), elles garantissent une parfaite innocuité (pas de perturbations endocriniennes par exemple) et un développement harmonieux de l’enfant. Leur atout réside dans leur aspect customisable : quand elles sont faites à la main, de manière traditionnelle, ces poupées peuvent répondre à toutes les demandes. Vous la voulez blonde, rousse ? Pas de problème. La taille s’adapte également au développement de l’enfant, de même que les cheveux (plus ou moins réaliste selon l’âge de l’enfant) ou les membres.

Aux Etats-Unis et au Japon, certaines de ces poupées se vendent jusqu’à 1500 $ pièce. C’est dire la valeur exceptionnelle qu’elles peuvent revêtir aux yeux de leur admiratrices.

Des poupées à faire soi-même

Il existe une infinité de sites et de vidéos, sur internet, qui expliquent comment fabriquer soi-même ces poupées. Les amatrices de DIY (Do it yourself) se sont depuis longtemps emparées de ce phénomène pour tenter d’offrir à leurs nièces, petits-enfants ou filleules, ces délicates poupées. Les résultats sont divers mais chacune de ces poupées faites main, aux visages si doux, est un rêve de tendresse.

Si vous n’avez pas le temps ou l’énergie de vous lancer dans cette aventure, n’hésitez pas à commander l’une de nos poupées et quelques vêtements pour l’habiller ! Notre boutique s’enrichit régulièrement de nouveaux modèles. Enjoy !

 

 

Étiqueté ,

1 commentaire sur “Le phénomène des poupées Waldorf

  1. […] poupées Waldorf ont été inventées dans le cadre de la pédagogie développée par le philosophe Autrichien Rudolf Steiner. L’essence de la pédagogie Waldorf est de veiller non seulement au développement intellectuel […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *